Etre bien au salon, donne le sourire.

Samedi 30 et dimanche 1er octobre, malgré quelques questionnements, je me suis installée au salon du bien-être organisé par l’association « Bien-Etre en Berry » ( d’ailleurs bien organisé.

Ce fut l’occasion de rencontrer beaucoup de personnes ayant envie, peut-être même besoin, de partager un petit bout de leur vie ou de celle d’un proche tout à fait anonymement : et pour moi cet état d’esprit de confiance dans un lieu public- donc guère propice à la confidence- m’a particulièrement encouragée dans mes débuts d’installation en tant que thérapeute.

Afin de colorer mon humble emplacement ,quelques enfants ont eu l’occasion de s’exprimer par un dessin sur les thèmes que je leur proposais et que vous définirez facilement . Ils vous les offrent avec l’accord de leurs parents :

    

Je remercie les personnes qui ont pris du temps pour discuter avec moi, celles qui m’ont soutenue dans mon installation  » les besoins sont considérables » ai-je souvent entendu « donnez moi votre carte, on ne sait jamais ! » et je laisse le mot de la fin à cette adolescente Solène qui a souhaité nous écrire un petit message sur le coin de ma table du salon (du bien-être.)

Ainsi c’est  l’occasion de se souvenir de ce très beau poème Un sourire extrait de Le livre d’amour – Raoul Follereau (écrivain et journaliste français qui a lutté contre la lèpre et la pauvreté et défendu l’accès à l’éducation pour tous).

UN SOURIRE

Un sourire ne coûte rien et produit beaucoup,
Il enrichit celui qui le reçoit sans appauvrir celui qui le donne,
Il ne dure qu’un instant, mais son souvenir est parfois éternel,
Personne n’est assez riche pour s’en passer,
Personne n’est assez pauvre pour ne pas le mériter,
Il crée le bonheur au foyer, soutient les affaires,
Il est le signe sensible de l’amitié,
Un sourire donne du repos à l’être fatigué,
Donne du courage au plus découragé
Il ne peut ni s’acheter,ni se prêter, ni se voler,
Car c’est une chose qui n’a de valeur qu’à partir du moment où il se donne.
Et si toutefois, vous rencontrez quelqu’un qui ne sait plus sourire, 
Soyez généreux donnez lui le vôtre, 
Car nul n’a autant besoin d’un sourire que celui qui ne peut en donner aux autres.

Raoul Follereau. (1920)

Bonne journée 🙂

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *