“PyLu du Boutru” est disponible.

📓

Voilà, je me suis lancée. J’ai envoyé mon (premier) récit, sur la fin de vie, à des éditeurs, qui sont débordés (ils le regarderont dans quelques mois, ou pas, d’ailleurs). Donc, après relecture par plusieurs personnes (que je remercie encore) et l’attente du n° ISBN qui permet d’éditer le livre, j’ai décidé de le faire imprimer (sur un site en ligne), pour le plaisir de l’objet livre, et du partage de ce récit de vie très subjectif.

😉

Titre du récit : “PyLu du Boutru

Format du livre : 14/21 cm 190 pages –

Sur commande ( sylvie.etieve@gamil.com ) ou auprès de moi

Prix: 9 €.

(+6 € si frais d’envoi)

Disponible à CULTURA Saint-Maur (36)

Un extrait (4éme de couverture) :

« Ma belle-sœur, l’espiègle, arrive à son tour.

Elle me regarde, je la regarde.

On le regarde.

Avec un grand détachement, elle sort un rouleau de scotch bleu de son sac, en coupe un bon morceau. Et tout aussi discrètement que rapidement je la vois se baisser, relever le tour en tissu cachant les tréteaux pliants, se glisser à quatre pattes sous le cercueil et remonter l’air satisfait du chalenge accompli :

-Voilà, c’est bien en dessous de ses Tupperware qu’il collait sa marque ? eh bien, là, j’ai fait pareil : un bout de scotch bleu pour ne pas qu’on le perde complétement

Elle l’avait fait ! PapyLu irait au paradis tant espéré par Mamie qui, si elle avait un doute, pourrait mieux le reconnaître avec ce scotch bleu sous son navire-sépulcre-spatial ! »

❤

Merci à tous ceux qui m’ont encouragée à finaliser ce projet

Une réponse sur ““PyLu du Boutru” est disponible.”

  1. Des commentaires reçus suite à la lecture du récit, par des personnes qui me connaissent de près ou de loin, d’où la bienveillance (merci pour tous ces retours, ceux-là et tous les autres) :

    Sylvie, comment te dire ?
    J’ai adoré ton livre. J’ai eu parfois les larmes aux yeux, parfois je souriais pour les anecdotes concernant Papylu.
    Tu as su exprimer les sentiments que l’on a quand on perd un être cher, et surtout quand cette personne nous a apporté et donné beaucoup. Et, il est vrai que dans le deuil d’un parent, on fait ressurgir pleins de souvenirs de notre enfance. À certains passages de ton livre, ça m’a ramené au décès de ma maman, ce côté de moi où j’ai dû accepter qu’elle ne soit plus là et cet autre côté où je le refusais.
    En tout cas, je t’applaudis, chapeau,
    C’est un superbe livre, une bonne thérapie pour toi, bien sûr .
    Et tu sais nous transporter, nous donner cette envie de lire les pages les unes après les autres . Ne t’arrêtes pas là.
    M
    *********************************************

    J’ai fini de dévorer votre livre à la dernière page j’étais avec Papy Lu partageant une tasse de thé à la cuisine tout en parlant de création en bois
    Merci pour cette écriture vivante à rebondissements surprenants .
    Continuez Sylvie votre style me plait…
    C
    *********************************************

    Je viens de terminer la lecture de ton livre avec beaucoup d’émotions et qui m’a également replongé dans des situations que j’ai récemment vécues, mais, également des images d’un autre temps.
    Je te félicite d’avoir eut cette idée, peut-être comme un exutoire mais toujours avec beaucoup de nuances.
    O

    *******************************************

    Réveillée très tôt ce matin, j’ai commencé (presque fini) la lecture de Pylu du Boutru.
    Quel beau cadeau pour tes parents, tes enfants et tous ceux qui le liront!
    J’imagine que l’écriture t’a permis d’avancer dans ton chemin de deuil. Je pense qu’il peut aussi tous nous aider à cheminer dans nos deuils passés et à venir et nous aider à regarder autrement la vie.
    Merci pour le partage de ce témoignage. CCSC !
    V

    *****************************************
    Je viens de lire ton livre. je suis entré dans votre famille, j’ai été touché par vos liens, et , sensible à l’universalité des sentiments.
    Vos parents sont pour moi des témoins et donc passeurs de vie dans ce que vous êtes: les fruits de l’Amour.
    J’ai bien aimé connaitre mieux ces éléments de vie qui construisent votre identité.
    Mes mots sont bien faibles et je n’ai pas ton talent ! merci pour ton partage.
    B

    *******************************************
    Alors je l’ai fait, je m’étais promis de finir de lire ton livre avant le 1er anniversaire du départ de Papylu (31/8/21). le temps passe vite et à quelle vitesse les choses changent…

    Je tiens vraiment à te remercier d’avoir mis par écrit une petite partie de sa vie mais aussi de m’avoir fait comprendre les derniers jours de sa vie, j’avais lu les mails que vous aviez envoyés mais n’avais jamais vraiment compris à quel point il souffrait, cela a fait que le livre était parfois très difficile à lire qui m’a demandé un certain temps à terminer.
    Et un jour mon fils (son arrière petit-fils, le lira et pourra comprendre une partie de son histoire.

    J’ai particulièrement aimé le style d’écriture type journal intime, sautant du passé au présent et je pense que tu devrais certainement l’utiliser à l’avenir.
    Ta nièce.

    **************************************

    Je te fais un retour sur ma lecture:
    Ta narration, qui évolue au fil de tes pensées et non en suivant une logique temporelle apporte de l’authenticité à ton récit, nous suivons ton cheminement et participons aux évènements en comprenant les différentes étapes vécues…
    > La lecture est fluide et très facile à aborder, tes pointes d’humour sont très agréables dans ce récit qui aborde plusieurs sujets difficiles (la fin de vie, la dégradation de l’état de nos parents, la mort mais aussi la vie).
    > Ce récit est très personnel, mais je pense sincèrement qu’il peut apporter une aide pour les personnes qui vivent un deuil, il peut leur donner des réponses ou au moins un fil conducteur des différentes étapes à suivre et à surmonter. Et surtout dédramatiser le deuil.
    > A titre personnel, il m’a aidé à appréhender certains aspects du deuil de mon papa que je n’arrivais pas à définir et à comprendre.
    > J’ai trouvé les dernières pages très poignantes, Le moment du décès et l’enterrement sont douloureux mais pour moi le plus douloureux est l’après et c’est ce que tu exprimes très bien dans cette partie.
    N

    J’ai pleuré, j’ai ri. J’ai aimé ta plume.
    Je sais que cela va me servir à ce que je vis actuellement avec le vieil âge de mes parents.
    Merci
    D.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *