Bien-être parents d’adolescents passant un examen

Certains de nos enfants sont dans un tel état de stress en vue d’un examen qu’ils en modifient l’ambiance familiale. A tel point parfois que l’on s’entend dire « mais arrête un peu ce n’est que le bac que tu passes tu ne joues pas ta vie non plus », ce à quoi on nous rétorque « mais tu ne te rends pas compte, je n’aurai jamais le temps de finir toutes mes fiches avant les révisions !! »

A l’inverse certains autres ont une attitude d’une telle détente (coolitude pourrait-on dire) que du coup le stress monte plutôt en nous parents, et l’on se surprend à le secouer un peu en lui disant « tu n’auras pas ton bac dans une pochette surprise !! Tu vas t’y mettre quand ?? » (et on n’a même pas envie d’entendre la réponse du genre :  « il y a une semaine de révision : c’est fait pour  ça!! »

Entre ces deux réactions inversement proportionnées il y a quand même une cohorte de jeunes qui face à un examen à venir prennent les choses avec méthode et clairvoyance.

Cette période est d’autant plus agitée que nous avons-nous-mêmes, parents, notre lot de choses multiples à gérer, à vivre et que beaucoup d’interrogations sur l’orientation nous préoccupent aussi !

Alors pour prendre un peu de distance, je vous propose une soirée d’échanges sur cette thématique « Bien Etre parents d’adolescents passant des examens ».

Soirée où l’on abordera les thématiques suivantes :

 La spécificité de l’adolescence.
Accompagner sans se substituer : l’autonomie et l’organisation.
 L’outil le plus utile pour les examens : la mémoire
 Conditions physiques et psychologiques intellectuelles matérielles
 Le stress  

La rencontre aura lieu à « la petite maison au cèdre », en petit comité donc.

Les adolescents peuvent y assister à la seule condition qu’ils ne sortent pas leur smartphone pendant la réunion.

Le RV est à 20h, la rencontre va durer environ 1h30.

Et le coût de la soirée est de 10€/famille.

Il faut juste s’inscrire car le nombre de places est très limité !

Bonne période d’examens à chacun ! Et surtout belle réussite à ceux qui travaillent !

Et pour les ados eux-mêmes je prévois un « coaching bac »

Stage intensif pour être au top le jour des épreuves.
Ce stage s’adresse à tous les jeunes passant des examens et étant disponibles lors de la semaine « révisions bac »

Orientation

La multitude d’informations, et l’évolution des voies possibles compliquent parfois la tâche des jeunes (et moins jeunes) dans leur cheminement de formation et  de professionnalisation.

De plus, il arrive qu’une teinte de pessimisme ambiant, et de stress, ne permettent pas toujours de se projeter dans  l’avenir avec sérénité.

Le coût croissant de la vie aussi, les distances à parcourir peuvent même freiner certains à franchir le pas d’un engagement dans une voie professionnalisante ou diplômante ou tout simplement enrichissante.

L’immédiateté, le « j’ai la flem’ », la facilité de connexion au bout des doigts, mais à la fois le « je suis happé(e)  par le flux donc je procrastine », parasitent souvent cette démarche !

Ce qui fait que bon nombre de jeunes ou de personnes en réorientation ont du mal à faire un choix et s’y tenir.

                          *************************************************

Un des points essentiels est certainement de bien se connaitre.

Parmi toutes les façons d’apprendre à se connaitre : discussion, essais/erreurs, tests, expérience, stages, portes ouvertes … je voudrais vous présenter –si vous ne connaissez pas déjà- ce que sont les intelligences multiples.

Effectivement il n’y a pas qu’un seul type d’intelligence et un seul test ( le QI-quotient intellectuel- pour la sonder).

Il y en a plusieurs types : vous avez déjà entendu parler : de ceux qui sont plutôt visuels et ceux qui sont plutôt auditifs. Vous voyez aussi ceux qui ont besoin de calme pour apprendre ou ceux qui apprécient  un peu de musique. On sait que pour les dyslexiques : apprendre sur un plan incliné leur facilite la tâche, etc Chacun a ses spécificités.

D’ailleurs si l’on se réfère à une définition de l’intelligence « Ensemble des fonctions mentales ayant pour objet la connaissance conceptuelle et rationnelle » on parle bien DES fonctions mentales.

Alors une idée pour mieux se connaitre : vous pouvez à titre indicatif faire le test d’intelligences multiples : le but n’étant pas de se mettre dans des cases, mais de mieux cerner les aspects de notre potentiel (talent).

Dans sa théorie des intelligences multiples, le scientifique Howard Gardner distingue huit  types d´intelligence + 1

  • Intelligence verbo-linguistique : capacité à lire, écrire, écouter et parler ;
  • Intelligence spatiale: capacité à s´orienter dans l´espace ;
  • Intelligence logico-mathématique: capacité de calculer, de faire preuve de logique, de raisonner et de résoudre des problèmes mathématiques ;
  • Intelligence musicale: aptitude à chanter, jouer d´un instrument, reconnaitre des modèles musicaux, de les interpréter et d´en créer ;
  • Intelligence corporelle-kinesthésique : capacité d’utiliser son corps de façon coordonnée, par exemple pour la danse, les activités sportives ou la chirurgie.
  • Intelligence interpersonnelle: capacité de comprendre et d´interpréter les comportements verbaux ou non d´autrui ;
  • Intelligence intrapersonnelle: aptitude à se former une représentation de ses propres actions et à l´utiliser efficacement.
  • Intelligence naturaliste: capacité de reconnaître et de classer ses connaissances sur l’environnement naturel ;
  • Intelligence existentielle: aptitude à se poser des questions existentielles, comme sur la mort et le sens de la vie.

On regroupe généralement les intelligences multiples en quatre types :

  • les intelligences d’actions (interpersonnelle et intrapersonnelle),
  • scolaires (linguistique et logico-mathématique),
  • environnementales (naturaliste et musicale)
  • et méthodologiques (visuo-spatiale et kinesthésique).

En 2008, Steven Rudolph fait évoluer le modèle des «Intelligences Multiples» en y incluant neuf tendances à se comporter :

  • Protectrice
  • Educative
  • Administrative
  • Guérisseuse
  • Créative
  • Animatrice
  • Serviable
  • Entrepreneuriale
  • Aventurière

« La théorie des intelligences multiples d’Howard Gardner peut être contestée car elle ne résulte pas d’une démarche scientifique. Howard Gardner le reconnait lui-même car elle ne peut  pas être démontrée d’un point de vue des neurosciences. Mais Les intelligences multiples ne doivent donc pas être envisagées sous un angle scientifique, mais bien comme une approche pédagogique.»*. des professeurs proposent ce test parfois.

Alors plusieurs liens si vous souhaitez découvrir (à un temps t) vos intelligences multiples (il y a en général pas mal de questions à répondre).

Les liens pour tester vos intelligences multiples :

Le jeu des 8 personnages (test : lire et classer des petits textes)

https://www.reussirmavie.net/Test-trouvez-vos-formes-d-intelligence_a11.html

Des questions pour vous cerner (test papier crayon)

https://www.meny-wise.fr/emploi/le-test-des-intelligences-multiples-decrites-par-howard-gardner

Et un test réalisé dans le collège de Besançon par Mr Riffiod (test à télécharger) je l’ai testé même si je ne suis plus au collège 😉

Testez vous bien et comme disait un professeur à un de mes enfants : « dans la vie on peut toujours trouver des passerelles. » Donc un parcours débuté à un endroit peut se poursuivre à un autre : ce qu’il faut c’est avancer et vivre le présent.

Sylvie Etiève

sources:

liens des tests et:

http://www.samuelgerrand.fr/natures-multiples

 *http://www.kmim.eu/2018/10/23/carte-blanche/

ATELIER « DÉTENTE »

ATELIER « DÉTENTE » ou anti-stress.

Dans le cadre de ma pratique de thérapeute familiale, je propose un cycle de 5 séances pour aider les enfants, les pré-ado à :
(re)prendre confiance en eux,
se détendre,
exercer leur attention,
identifier leurs émotions, 
évacuer le stress 
réguler la respiration,
améliorer l’estime d’eux-mêmes,
échanger sur leur petite vie: lieu de paroles.
Au cours de ces ateliers, des rituels sont mis en place, et des exercices* pratiques ludiques et variés sont partagés en groupe restreint (entre 3 et 6 enfants de 6 à 12 ans, par groupe).
Des temps de paroles sont prévus et permettent aux enfants de dire librement ce qu’ils vivent, comment ils se sentent.

identifier ses émotions

Un cadre rassurant, de confiance de respect de non jugement est instauré dans le groupe.

Et les enfants y viennent avec grand plaisir ce qui se comprend car c’est un temps POUR EUX rien que pour eux.
Ces ateliers, pour certains enfants peuvent être une première approche avant une éventuelle prise en charge individuelle en thérapie, pour d’autres ces ateliers suffisent à leur donner de l’énergie pour la semaine à venir !

Le fait d’être en petit collectif  » ici et maintenant »permet aux enfants de se délester « des petits (ou gros) bobos de la vie  » de relativiser leur propre expérience, de ralentir un peu le rythme (exercice de l’éloge de la lenteur!), et, ils ont un réel plaisir à  retrouver les « copains, copines » du groupe   -voir commentaires ci-dessous-.

Ma longue expérience précédente d’enseignante rassure enfants et parents. Certains anciens élèves sont naturellement venus vers moi, et c’est le climat de confiance qu’ils appréciaient et qu’ils apprécient.
Voici le témoignage que deux jeunes fidèles participantes ont accepté de m’écrire:
« J’aime beaucoup ce groupe car on si sent bien, sa parole est respectée on trouve des solutions! C’est agréable parce que personne ne se moque, personne ne répète. On trouve des idées ensemble on réfléchit à plusieurs. On apprend à se connaître et on devient amis. Je vous le conseille vivement!!! L-A » 
« Bonjour, je trouve que cet atelier « confiance en soi » est super bien car on peut tout dire. Par exemple : si nous sommes tristes ou en colère, plein de choses, et c’est très intéressant car je n’avais vraiment pas confiance en moi.
Nous apprenons petit à petit. Et quoique l’on dise, la parole sera toujours respectée, et on sait que l’on ne va pas se moquer de nous.
J’apprécie vraiment cet atelier.
L.,9 ans. » 

« La petite maison au cèdre »

Ces ateliers durent 1 heure et la série (de 5 séances) coûte 40€, ils ont lieu, le mercredi (différents horaires) à: « la petite maison au cèdre » à Châteauroux (36), (au 67 Bd de l’école normale).

                         
                                   
inscription et renseignements au :
  07 81 33 06 87
  ou
sylvie.etieve@gmail.com
Si vous connaissez un enfant (ou un pré-ado) à qui cela pourrait profiter : pensez à faire suivre cette information directement à ses parents.
Merci pour lui.

Commentaires de parents sur la page Facebook.

                                *****************************************

*exercices inspirés  des méthodes de Jeanne Siaud-Facchin et d’Eline Stelde, de Comitys, de ma pratique d’enseignante et de ma formation de thérapeute familiale. 

Fête des grands-mères

Dimanche 3 mars 2019

Mon petit papa a retrouvé aujourd’hui son portefeuille que sa mère lui avait offert pour ses 20 ans: soit en 1950 ! Il y a donc près de  69 ans !!

Huit ans plus tard, Il avait glissé dans celui-ci, une photo de lui et de sa fiancée-ma chère maman- (datant du 15 mai 1958 : écrit au dos, à la main).

Ils posent tous les deux devant la voiture de Claudine une simca 5 moteur arrière, dans les Deux-Sèvres sans doute en périple pour aller voir la famille en région Centre ou dans les Yvelines.

J’ai trouvé ce petit signe amusant : par cet objet, le porte-feuille  de mon petit papa nous faisait un clin d’œil : car c’était un cadeau de sa mère Camille de ma grand-mère donc : elle n’est plus là depuis longtemps comme beaucoup de grand-mères dès lors que nous-mêmes avons la cinquantaine ou plus !

Mais, comme vous sans doute pour les vôtres, j’ai une pensée pour elle, pour mon autre grand-mère Blanche aussi et pour ma mère ‘mamie Claudine’ qui avait une grande tendresse pour tous ses enfants et ses 15 petits-enfants.

Aujourd’hui c’est la fête des grands-mères -on pense ce que l’on veut de ces fêtes un peu institutionnalisées pour faire marcher le commerce (surtout qu’elle a été créée par une marque de café du même nom en 1987), mais l’on n’est pas à une pensée près pour se souvenir où sont nos racines-

En rentrant de notre petite excursion « fête des grands-mères » avec une de mes filles, la voisine, qui a deux petits enfants m’a dit sa tristesse qu’un de ses petits-enfants avait coupé les ponts avec eux. Et ce n’est pas la seule que je connaisse dans ce cas : alors nous avons tous une grand-mère : par lien de sang, de cœur, de voisinage, amical ou par n’importe quel lien : n’hésitons pas à lui souhaiter une bonne journée : car peut-elle aura-t-elle la chance que ce soit du surplus mais peut-être pas !

Nous n’avons pas besoin d’attendre la fête des grands-mères pour leur faire un signe évidemment : mais toutes les grands-mères en espèrent secrètement un petit, ce jour-là aussi ! En effet elles n’attendent pas le premier dimanche de mars pour penser à leurs petits-enfants mais ce dimanche-là : partout on leur redit « c’est votre fête ! C’est votre fête !!! »

Et puis si l’on a oublié, ce n’est pas grave : elles sont en général très compréhensives et un petit appel même le lendemain, la semaine d’après… les touchera !

Ce petit message est vrai pour les grands-mères, les mères, les pères, et les grands-pères aussi dont la fête-moins connue, instituée par Franck Izquierdo– est le premier dimanche d’octobre!

En parlant de grand-père : Vous souvenez-vous de cette émouvante publicité allemande ayant fait le buzz en 2015, elle traitait de la solitude des personnes âgées ?

Juste prendre le temps de faire la fête 😉

Cela donne à méditer !

Allez portez-vous bien 🙂

Sylvie Etiève

Balade thérapeutique

Que sera cette balade thérapeutique ?

  Ici :Emission France Bleu à réécouter

C’est une sortie dans la nature dont l’objectif est de se recentrer sur soi, de prendre conscience de ses sensations liées à la nature environnante.performance n’est attendue : juste se laisser guider et profiter des bienfaits de la marche sur un sentier forestier ou dans un espace un peu plus sauvage.

Si l’on n’a pas de problème de santé, marcher ne demande pas beaucoup d’efforts ni de concentration!

Donc cette activité permet de libérer l’esprit. Socrate enseignait en marchant ! Grâce à cet exercice physique  notre cerveau va ressentir un certain bien-être. En effet la dopamine (hormone du plaisir) va être secrétée et va accentuer  l’activité entre les neurones. Marcher détend le corps et libère la pensée donc (vous l’avez déjà tous expérimenté) !

Dimanche on cherchera  à profiter du moment présent: on laissera de côtés  nos préoccupations (et notre téléphone)… pour simplement être dans

l’instant , dans cette balade, dans la forêt à cette saison, dans ce moment qu’on s’est accordé. On parlera de ce qu’est l’ancrage, la sylvothérapie*.

Il y  aura des temps de silence permettant la méditation-et des temps où nos sens : toucher odorat vue ouïe seront interpellés, et aussi des temps d’échanges possibles (autour d’une boisson (chaude) dans une clairière).

Un parcours (accessible à tous marcheurs) vous sera proposé avec quelques étapes, conseils (technique de respiration) et questionnement pour donner une dimension spécifique à cette balade.

Tout vous sera expliqué à votre arrivée en forêt:        ce sera simple.

Je vous dis à dimanche prochain.

Sylvie Etiève

PS: voir aspects pratiques en bas de page

Aspects pratiques :

1: Se décider ! Etre disponible à des pratiques de détente:) 

2: S’inscrire (obligatoirement) [ appel ou sms au 07 81 33 06 87- ou mail: sylvie.etieve@gmail.com ]

3: RV devant le magasin BUT (cap sud St Maur 36) à 10h (je vous conduirai dans la forêt (privée) où est prévue cette balade automnale).

4: Prévoir une tenue adaptée à la météo (humide et peu ensoleillée d’après les prévisions). Et de bonnes chaussures.

5: Tarif : participation libre. Une boite à disposition. ( gratuit le 24 mars)

Une boisson (chaude) ponctuera la balade.

6: Les enfants peuvent participer avec vous à cette balade, les adolescents aussi (un peu devant ou un peu derrière s’ils le souhaitent) : il leur faudra juste respecter la règle 😉 

7: Compter environ 1 heure 1/2 : il sera midi à votre retour et le fruit de votre non-cueillette ne vous permettra pas de prévoir le déjeuner !! 

8: Comme cela m’a été demandé, nos amis les chiens ne sont pas prévus parmi les inscrits, merci de votre compréhension.

SI LES CONDITIONS MÉTÉO NE PERMETTENT VRAIMENT PAS CETTE SORTIE JE VOUS PRÉVIENDRAI par sms!

“Penser, c’est chercher des clairières dans une forêt.”                René de Chateaubriand

Témoignage de Claire, une participante:

« Bien plus qu’une balade, un moment privilégié, un moment de détente, des retrouvailles avec soi-même, avec la nature et toutes ses couleurs.

Des trouvailles réconfortantes, un cadeau précieux tel un soutien partagé… 
Une prise de conscience aussi, et de l’énergie positive et naturelle.

Merci pour cette balade, merci pour ce moment de partage. Merci pour ta patience et ton réconfort.

Prochaine balade le 24 Mars avec Sylvie Etiève , n’hésitez plus, lancez vous et laissez vous porter. »

Un article pour compléter  :

*https://www.lemonde.fr/m-perso/article/2018/04/22/le-bain-de-foret-comme-therapie_5288892_4497916.html

  

Quelques photos d’une de mes filles, lors de la préparation.

Je suis prof, on en parle

Soirée d’échanges et de discussion autour de ce métier que tout le monde connait mais que chacun vit à sa manière.

Un temps pour faire un arrêt sur image, pour prendre un peu de recul et quelques infos sur ce qu’est le bien-être au travail, et partager quelques idées ou expériences.

Une soirée hors contexte du travail, où l’on peut dialoguer en toute subjectivité mais bienveillance et respect dans un lieu où les propos sont confidentiels qui peut permettre de relativiser ou d’agir pour améliorer son quotidien.

Quelques apports sur le bien-être des enseignants, des enseignés, sur quelques travaux en cours pour s’informer ou réactualiser ses propres infos et en débattre. Des questions ou tests seront proposés : libre de faire ou de ne pas faire.

Une soirée ouverte à tous ceux qui enseignent : fonctionnaire, privé, auto-entrepreneur ou autre : équipe d’encadrement de direction :pour élargir les horizons de chacun.

Voilà ce que sera cette soirée :

C’est à Châteauroux :au 67 Bd de l’école normale (ça ne s’invente pas!)

mercredi 3 avril à la petite maison au cèdre (mon cabinet de thérapeute conseils).

Une participation de 10 € vous sera demandée, une petite boisson (chaude) vous sera proposée si vous le souhaitez.

Vous devez seulement me signaler votre inscription par téléphone/ SMS 07 81 33 06 87 ou par mail sylvie.etieve@gmail.com

Commentaire laissé par une participante :  » Merci Sylvie pour ce beau moment d’échange… Que du bonheur ! Merci encore !  »

119

S’il y a une chose que vous devez mémoriser de cet article (si ce n’est pas déjà enregistré dans votre mémoire) c’est ce numéro vert:

« enfance maltraitée » : 119 ! Même s’il faut insister : insistez !

Je vous l’écrivais dans un article l’an passé, l’enfance est une période qui peut être aussi fantastique qu’acerbe!

Il est préférable de faire le 119 si l’on a un doute que de douter de le faire: un enfant, en danger est souvent un enfant qui se tait !

Aujourd’hui, ce sujet remonte, suite à l’émission pièces à conviction: les sacrifiés de la République, diffusée cette troisième semaine de janvier 2019. Difficilement supportable parfois (elle est d’ailleurs déconseillée au moins de 10 ans), cette émission relance le débat sur la protection de l’enfance en général, celle des enfants placés en particulier.

Il est inconcevable de penser qu’un adulte puisse être un tyran avec un enfant, et bien heureusement la plupart du temps ce n’est pas le cas. Les parents sont bienveillants et protecteurs.

Néanmoins, d’après le professeur Bernard HOERNI (président de l’Ordre National des Médecins ) 2 enfants meurent chaque jour en France suite à de la maltraitance, les bébés sont les plus concernés (bébés secoués). Dans les 3/4 des cas les parents sont responsables de ces tortures.

Autre chiffre glacial, toujours transcrit par l’enfant bleu une quarantaine de viols auraient lieu chaque jour sur des enfants.

Et comme le signalait Lyes louffok , invité de l’émission « pièces à conviction,  » si quand on est enfant on ne nous explique pas que tout n’est pas permis sur le corps de l’autre, on ne le sait pas et on le prend tel quel! On retrouve ce message chez Andréa Bescond, la réalisatrice du film « Les chatouilles . 

C’est l’apprentissage de l’empathie (capacité de ressentir ce que l’autre ressent) qui est crucial dans l’éducation, insiste Boris Cyrulnik.Apprendre que l’on ne peut pas tout se permettre, et que l’autre ne le peut pas plus, doit être une ligne conductrice.

La toute petite enfance sert de base au développement de l’individu, même si tout ne se joue pas forcément avant 6 ans, et que, des méfaits sont résiliables, le développement, notamment de tous les sens, permettent à l’enfant de s’immerger dans le monde.

Le fait d’être ancré à des figures d’attachements (parents, tuteur, nourrices…) va favoriser également l’équilibre de l’individu. Donc le suivi psychologique dans les placements est capital, et il doit prévaloir aux changements administratifs.

Et les 330000 enfants suivis chaque année par l’ASE sont souvent en manque des ces fondements dans leur famille d’origine.

Heureusement que la plupart des 177000 qui sont placés en famille d’accueil ou en foyer trouvent refuge et affection, et que les dysfonctionnements signalés dans le reportage restent marginaux : mais il ne devrait en aucun cas exister et les lanceurs d’alerte sont cruciaux.

Merci à eux au nom des enfants qui se taisent par crainte ou par innocence.

Sylvie Etiève Janvier 2019

Deux bonnes nouvelles suite à cette émission :

La première est qu’une témoin du reportage (Myriam) a retrouvé sa « tata » et que c’est une belle reconnaissance de l’amour qui est donné dans les familles d’accueil en général !

La deuxième c’est que le député Adrien Taquet, a été nommé secrétaire d’Etat chargé de la protection de l’Enfance le 25 janvier 2019, il revendique sa lutte contre les « angles morts de la République » pour s’occuper « des plus vulnérables »: donc au travail !

Que vous soyez un(e) voisin(e), un(e) enseignant(e), un(e)surveillant(e) : retenez ce numéro, il peut sauver un mineur !


Bas temps d’hiver

Comme je l’écrivais dans différents messages ou articles, la météo a souvent une influence sur nous qui semble nous submerger. On sait que ce n’est pas la météo, en soi, qui agit directement sur notre humeur : mais le manque de lumière hivernal et bien-sûr, les autres aspects d’inquiétude de notre vie, qui, en période de temps gris et bas prennent une couleur encore plus terne.

Accueillir les émotions en soi nous permet d’avancer dans notre vie; mais, ces émotions, il semble nécessaire de les gérer, les assimiler, pour les laisser couler au fil du courant de notre vie.

On peut mettre des mots sur ce que l’on ressent, des couleurs, des partages, de la musique, du confort, des gourmandises, des lectures, des bavardages, des photos,… tout ce qui nous aide à mettre en épaisseur ce qui nous anime. Sans oublier que physiologiquement nous avons ce besoin de lumière et de vitamines -alors sortons, ouvrons les volets les fenêtres- Bougeons- mangeons des fruits et compagnie et bavardons et sourions.

Pour finir : je vous livre les mots qui ont coulé de ma plume il y a quelques jours en rentrant d’un petit tour au jardin (à ne lire que si on a le moral :ah ah ah !) en toute modestie, simplement pour vous montrer un exemple de mise en mots de mornes émotions passagères liées au temps !

Bel hiver à chacun et merci de votre lecture.

Sylvie Etiève

texte personnel (fond d’image B. Large)