Venez-Vous rencontrer sous l’arbre à palabres

Si vous souhaitez échanger, dialoguer, vous questionner, vous raconter, en toute simplicité je vous propose de venir me voir les samedis 7 et 21 juillet juillet entre 14 et 16 h à Châteauroux au 67 bd de l’école normale. 

Les retours de la première édition en Brenne étant très favorables j’ai décidé de réitérer cette formule d’échanges dans le jardin de mon futur cabinet et sans doute à d’autres endroits (à suivre) durant cet été.

Voir l’article http: //sylvie-therapeute.fr/2018/06/26/brin-de-causette-brenne/

L’arbre à palabres en Afrique est ce lieu dans le village où l’on se retrouve pour discuter longuement sur différents sujets de la vie de la cité mais aussi pour parler de sujets plus légers et même pour conter des histoires.

 

La maison au Cèdre a évolué depuis cet hiver.

Avec ma proposition : il s’agit de venir « jouer », seul, à deux, en famille, entre amis, et  répondre à des questions (introspectives) permettant de se positionner de se définir par rapport à celles-ci : on en apprend sur soi, sur les autres.

Je vous attendrai le samedi 7 juillet à l’ombre ou à l’abri suivant la météo pour quelques cartes à piocher.

La vision d’un tel arbre inspire : mais là ce sera sans la neige.

 

 

Compter environ 20 à 30 minutes d’échanges.

Vous avez tout sur le visuel mais s’il vous reste des interrogations : appelez-moi j’y répondrai.

 

Bel été (malgré mes photos de neige).

Sylvie Etiève

https://www.facebook.com/sylvietherapeute/

 

 

Brin de causette en Brenne

Nous étions plusieurs thérapeutes réunis ce samedi 23 juin à Méobeq dans le cadre de notre association « le Tertre de Mon Don »* afin de faire plus ample connaissance avec un public attiré par des pratiques douces et naturelles.

Pour ma part en tant que thérapeute familiale, j’accueillais les participants sous un arbre, près de la mare et je les invitais à s’engager dans  un jeu simple d’auto-questionnement, permettant de mettre en lumière un aspect de leur personnalité.

Comme dans chaque stand, beaucoup de petits groupes sont venus, participer à mon jeu introspectif. Certains ont éventuellement trouvé  une réponse à un questionnement intérieur, d’autres ont partagé avec un proche une belle valeur, ou une envie, voire un beau souvenir parfois un peu enfoui.   Je reprendrai (ayant eu l’autorisation de l’auteure) une réponse à la question piochée « quel est votre plus beau souvenir d’enfance? » Après une courte réflexion et des étincelles dans les yeux, cette dame d’une certaine maturité nous a narré une petite facette de sa vie :

 

 » Quand j’étais petite, c’était la guerre. Par sécurité mes parents m’avaient placée dans une ferme en Normandie. Je devais garder les vaches. Ce n’était pas facile au début ! Pour y aller, j’étais accompagnée du chien de la ferme, il s’appelait Champagne. Les chiens n’étaient pas bien considérés par les fermiers : ils ne leur faisaient pas de mal, mais ils les nourrissaient moins que les cochons par exemple. Pour moi Champagne était devenu un fidèle compagnon. Je passais beaucoup de temps avec lui, j’étais seule donc il comptait vraiment. Parfois je partageais avec lui ma tartine de pain du goûter car je trouvais qu’il ne mangeait pas assez et surtout parce que je l’aimais bien. Et bien voilà, Champagne me permet de répondre  ainsi aujourd’hui  à cette question. » 

La guerre, les restrictions, la séparation familiale, une forme de solitude … c’est dans un contexte étonnamment difficile et inquiétant que cette participante a retrouvé ce bon souvenir, telle une pépite brillant un peu plus que les autres dans sa mémoire à ce moment là. On aurait pu s’attendre à ce que le bon souvenir soit le jour des retrouvailles avec ses parents ou le jour de la fin de la guerre. Non c’est cet attachement résilient à ce chien, devenu compagnon de promenade de confidence, lui ayant permis de traverser cette période, qu’elle a magnifiquement partagé avec nous et qui nous (les membres du petit cercle présent à ce moment) a fait fibrer d’une tangible émotion.

Voilà à titre d’exemple les bons moments de vie qui ont été évoqués ce samedi sous « l’arbre à palabres » où j’avais élu domicile. Il n’y a pas eu bien sûr que des bons souvenirs. Les questions ont entraîné aussi un certain nombre de confidences ou de surprises pour les participants venus entre amis ou en famille.

 

Allez pour conclure je  pioche une carte au hasard dans ma boite de Pandore … et  vous vous  la posez (à vous-même) :

Merci de votre confiance.

« Qu’est-ce que j’aimerais faire plus souvent ? »

Répondez bien : dans votre tête, sur un petit carnet pour voir si vous relèverez le défi, vous pouvez aussi le mettre en commentaire ou me l’envoyer par mail :  sylvie.etieve@gmail.com Je vous répondrai en privé.

Bonne journée à chacun avec ou sans question.

********************************************************************

L’animation de ce jeu d’introspection est à votre service.

Une nouvelle séance aura lieu au mois de juillet !

********************************************************************************************

* « L’association « Le Tertre de Mon Don » a été crée le 11 juillet 2013. Elle a pour but de relier cultures, environnements et santé. Son objectif est d’accompagner et de former pour que chacun redevienne acteur de sa propre santé, dans un lieu d’accueil au sein du Parc Naturel Régional de la Brenne. Vous sont proposés des activités de promotion de la santé durable (ateliers, formations, conférences, …) , des chantiers participatifs, des journées portes ouvertes…. » extrait du site internet

http://www.letertredemondon.fr/qui-sommes-nous.html 

Un havre de paix !

Merci Séverine pour le partage de ce lieu de ressource.

Merci Florence pour les photos

Dessin d’étude de Pierre-Loïs Damien-Etiève

Halte au stress

« Une chance », une véritable chance, était offerte aux élèves de seconde du lycée Pierre et Marie Curie de Châteauroux cette semaine. Afin  d’élargir leurs connaissances et d’améliorer leur bien-être , un panel d’ateliers tous azimuts leur était proposé: sciences, littérature, escape game… et bien être.

Je remercie l’équipe organisatrice du lycée de m’avoir fait confiance.

 » Le stress on le ressent sans être capable de le définir » : une première constatation des élèves qui confortait bien le choix de l’équipe de cette semaine de l’engagement pour cet atelier « Halte au stress ».

Avec quelques explications, exemples concrets, démarches étayées,et astuces anti-stress les élèves ont quitté l’atelier, satisfaits, avec dans leur cartable des techniques à appliquer pour éviter de trop se laisser envahir par le stress pathogène.

 

Parmi les astuces données voici l’exemple qui les a le plus fait sourire.

« Dans une situation de stress : il ne faut pas rester passif ! Il est conseillé de prendre une décision. En effet la passivité génère encore plus de stress. Donc vous êtes à l’arrêt de bus. Le bus arrive …votre crush* est dedans… (symptômes du stress (palpitation cardiaque, mains moites, je rougis … )) mais qu’est ce que je fais : je monte dedans ou pas ? ! Eh bien le conseil : prenez une décision ferme : Je reste là car je vais perdre tous mes moyens et me griller OU je monte de toutes façons il ne va peut-être même pas me calculer !! Se positionner fermement et consciemment calme l’organisme.   Bon après : il y a l’étape suivante : je le regarde ou pas etc etc ! 🙂 

Voilà un petit extrait de cette matinée où les groupes se sont succèdés avec respect et intérêt.

**********************************************************

Si vous êtes intéressés par  cette intervention : prenez contact avec moi.

*Un crush est une personne pour laquelle on a un petit béguin ! « Crush »Vient de l’anglais « have a crush on someone » qui signifie littéralement craquer sur quelqu’un !!

Première rencontre « bien être dans son couple »

La pluie diluvienne a écorné  ma confiance en arrivant en forêt donc repli … au jardin où le soleil a finalement décidé de revenir pour la séance « bien-être dans son couple. »

Une fois installés, nous avons abordé trois thèmes à la fois différents et imbriqués les uns dans les autres : La communication dans le couple, les disputes, et ce qui nous anime le plus : (si vous voulez en savoir plus: il y aura bientôt une prochaine séance !!)

Alternant théorie/ pratique sur des sujets fondateurs d’une vie à deux. Les couples inscrits ont pleinement « joué le jeu » et il est vrai qu’il y avait des moments ludiques où les rires fusaient ici ou là :  c’est certainement ce qui a permis à un couple de me dire qu' »ils avaient passé un très bon moment » et à un autre de m’écrire au sujet de la rencontre : « cela est une très bonne base pour de nouveaux échanges dans le couple. Cela permet de prendre conscience de certains aspects de notre relation et de nous-même et d’y « travailler ». Il faut « juste » trouver ou plutôt prendre le temps de se poser ensemble. »

Voilà c’était la première séance: donc je remercie ces couples de s’être lancés et de m’avoir fait confiance: visiblement le lendemain ils souriaient encore de certains aspects mis en pratique lors de la séance : notamment un jeu de questions/réponses !!

« Je vous souhaite de pouvoir organiser plein d’autres ateliers sur ce thème. » m’a t on offert comme retour

Alors si cela a plu aux uns cela peut convenir à d’autres et … j’espère que la prochaine fois: la forêt sera notre terre d’accueil !

 

Journée médias en vue !

Mardi sera une journée un peu particulière car j’aurai l’occasion de parler de mon activité à la radio le matin et à Bip TV lors du journal télévisé à 18h 30.

A la radio, je reviendrai sur le thème de la table ronde organisée par l’école maternelle « les quatre vents » de Châteauroux jeudi 31 mai dont le thème concerne les écrans et les jeunes enfants. L’occasion de faire le bilan est de diffuser quelques infos à l’antenne.

Sur Bip TV la journaliste m’interrogera sur mon parcours : « pourquoi avoir changé de métier ? De prof d’école à thérapeute » et nous discuterons de l’approche des examens : bac brevet cap etc et le lot de stress que cela véhicule.

Intervenant au lycée auprès des élèves dans le cadre de la semaine du 11 au 15 juin, au sujet du stress, j’expliquerai également cette action mise en place par le lycée Pierre et Marie Curie.

*************************************************************

En parallèle de ses actions d’informations et de prévention, je reçois toujours des personnes désireuses de se faire accompagner dans leurs parcours de vie.

Encore pour quelques temps à St Maur et dans quelques semaines donc mon nouveau cabinet à Châteauroux ,qui est en pleine transformation !

Bientôt : le cabinet de thérapeute !

 

 

Table ronde : les écrans et nos enfants : oui mais positivement.

Ce sera le jeudi 31 mai à 18 h à l’école des « quatre vents – Martin Luther King » de Châteauroux :
Table ronde sur le thème choisi par le conseil d’école:
 » Les écrans et nos enfants? oui mais positivement ».
Merci à Angélique Bosc la directrice et à toute son équipe de m’avoir invitée pour cette intervention.

Dans le hall de cette belle école, l’affiche invite les parents à venir : joli pari pour toute l’équipe !

Et si vous preniez deux heures pour votre couple ?

On prend bien RV avec son dentiste ou son médecin pour un contrôle de santé, ou même, avec son garagiste pour le contrôle technique de sa voiture … Pourquoi ne réserveriez-vous pas un temps de réflexion (guidée ) de quelques minutes à votre couple.

Vous êtes en couple depuis : un 1 an , 10 ans …40 ans qu’importe le temps ! Votre couple se porte normalement, ou vous vous posez quelques questions (normales aussi) . Je vous propose en tant que thérapeute conjugale de vous guider lors d’une rencontre collectivo/personnelle :

SAMEDI 9 juin à 16h30

La rencontre se déroulera dans une clairière.

Où?

 

En pleine nature ( Bois de Gireugne, près de Châteauroux, Saint-Maur-Cap Sud). J’indiquerai aux inscrits le lieu très précisément.                                   Prévoir chaussures et tenues adaptées.                           Pour se rendre dans la clairière il faudra  marcher 7/8 minutes.

Comment ?   En (quatre fois )deux temps :

-Un temps de quelques minutes pendant lesquelles je  donnerai à tout le groupe quelques clés pour relire votre couple. (Ma démarche se base sur différents travaux et  techniques reconnus* ).

-Un second temps de quelques minutes pendant lequel  vous échangerez (librement et discrètement) avec votre conjoint(e), à l’aide d’une grille très simple. Différents emplacements seront « aménagés » pour préserver la confidentialité de vos échanges.

Rien ne sera demandé collectivement sur le contenu de vos échanges !

Cette rencontre relève plus du conseil conjugal ( ou de l’autothérapie) que de la thérapie (comme je réalise dans le cadre de ma fonction) . Je n’interviendrai pas dans vos échanges personnels, mais resterai, éventuellement, disponible à vos questionnements. C’est un plus pour vous-mêmes, car ce n’est pas toujours facile de dire ce que l’on pense : manque de temps, de motivation, de technique, de courage parfois, pris dans nos habitudes …

Combien ça coûte  ? Cette rencontre coûte 20€/couple.

Lors de ce « Bien-Etre dans son couple » : nous aborderons successivement.

  • Qu’est-ce qu’un couple ? Les raisons d’être ensemble ?
  •                       => Bases  qui fondent votre couple.
  • Communiquer dans son couple
  •                     => Adoptez une écoute attentive et une communication efficace. 
  • Gérer des conflits
  •                  => Les qualités et les différences qui permettent de trouver la solution.
  • Les différents langages dans un couple
  •                       => Vos langages préférés et celui de votre conjoint(e).

Voilà, si ce programme et ces conditions vous semblent « attrayants, et vous donne envie de venir » comme m’a dit une amie, je vous invite à me contacter

Si vous préférez une chaise : il y en aura.

pour vous y inscrire. (La forêt est grande mais le nombre de rondins est limité!) par mail sylvie.etieve@gmail.com  ,               par message sur Facebook ou par téléphone 07 81 33 06 87.

Le plus compliqué sera peut-être de convaincre son alter-ego : proposez-lui de lire cet article, ce sera déjà un beau signal s’il(elle) le fait !

Vous avez su inventer votre couple ; saurez-vous le ré-inventer ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………..*  » Inventer le couple » Philippe Brenot – Odile Jacob

 » Les langages de l’amour » Gary Chapman

 » les hommes viennent de Mars, les femmes de Vénus » John Gray

« un couple pour la vie c’est possible » Nicky Lee, Sila Lee

« Comprendre l’importance du couple et de sa famille » Ifortpsy

 

 

Rencontre-échanges : être parent(s) d’ado(s) passant des examens !

D’ici quelques semaines certains (grands enfants) auront un examen !

Rencontre : parents d'ados passant des examens

Vous êtes parents d'adolescents la soirée du Mardi 24 avril – 20 h – à Saint-Maur (36) peut vous intéresser ! C'est une rencontre-échanges sur la parentalité : l'adolescence ( et les périodes d'examens) 10 € par famille. Animée par Sylvie Etiève Thérapeute Familiale Conjugale certifiée.

Publiée par Sylvie Etieve Thérapeute Conseils sur mercredi 4 avril 2018

Continuer la lecture de « Rencontre-échanges : être parent(s) d’ado(s) passant des examens ! »

Parentalité et lois

J’ai eu l’occasion ce vendredi 23 mars de participer à la table ronde « parentalité et lois » organisée par l’UDAF en présence d’une juge pour enfants.

Je vous partage quelques informations (étayées de quelques compléments) que je souhaite vous partager.

Avant tout : petit rappel du code civil :

Une des informations données concernait les manquements (à la loi) de certains parents ! Une action possible (en tant que citoyen) si l’on observe une situation de maltraitance est de connaitre et de faire le numéro vert enfance maltraitée : 119 !

Si vous avez un réel doute concernant un enfant (maltraité ou négligé) appelez le 119 : c’est anonyme : toutes les informations sont vérifiées recoupées et étudiées.

Plus de 600 décès d’enfants par an sont imputés à des mauvais traitements parentaux.

La protection passe par chacun ! Il faut se souvenir que pour un enfant ce que font ses parents semble normal et qu’il les aime malgré tout !

Des mesures d’assistance éducative pourront être apportées à une famille en détresse. L’ ASE (Aide Sociale à l’Enfance) et tous ses services qui en découlent ou l’ASE saisira le Procureur de la République qui saisira les juges si le danger est trop important.

L’ AEMO

L’âge des enfants bénéficiant d’une mesure d’aide éducative (AEMO= Action Éducative en Milieu Ouvert) diminue : il y a quelques années les adolescents étaient plus ciblés, aujourd’hui ce sont les 6/9 ans et les 0/5 ans avec des parents très jeunes-parfois mineurs-

Certains départements  n’ont pas assez de familles d’accueil pour recevoir des enfants en situation de besoin  (l’Indre a pour le moment assez de familles pour accueillir ses enfants et de  maisons d’enfants à caractère social (MECS) Néanmoins l’accueil de nourrissons (demande croissante) est un peu plus délicat.

Tous les milieux sociaux peuvent être concernés par une mesure d’aide et d’accompagnement à la parentalité : dans certaines situations de divorces par exemple. Le confort matériel ne préserve pas de tout : l’argent est même parfois source de conflits ouverts et de pression sur l’enfant.

Certaines familles dans des conditions plus précaires n’ont parfois pas plus de 6 €/personne/jour pour vivre (une fois les charges payées), la précarité est plus marquée encore lorsque les familles habitent en milieu rural : car la mobilité et la difficulté de transport sont des freins aux déplacements !

L’ AGBF

L’AGBF (Aide à la Gestion du Budget Familial) est une mesure (judiciaire- et qui dit judiciaire ne dit pas forcément sanction*) qui doit assister les familles dans leurs démarches administratives et financières. Notamment les guider pour hiérarchiser les priorités dans les dépenses : acheter et mettre des draps dans un lit ou payer la cantine est plus raisonnable que d’acheter un téléviseur : MAIS quand on est dans la précarité on peut aussi comprendre que d’avoir une belle télé (comme tout le monde) qui propose une évasion du quotidien, soit la priorité.

Il y a beaucoup plus de familles monoparentales, ce qui rend la tâche éducative plus lourde à gérer. Les travailleurs sociaux ont constaté que les parents achetaient moins de vêtements de marque pour leurs ados mais que le budget téléphonie augmentait. L’encadrement des crédits a aidé aussi les familles à moins s’endetter !

Les travailleurs sociaux (éducateurs, assistants sociaux …) ont une action bienveillante et remarquable et travaillent de pair avec le juge des enfants et les autres acteurs de la justice et des services de soin ( et les associations . Les éducatrices et assistantes (de l’UDAF ici présentes) disaient être quasiment toujours bien reçues dans les familles qu’elles accompagnent.

J’ajoute pour conclure qu’une thérapie familiale soutient, et qu’elle peut permettre à certaines familles de redonner la place à chacun, elle peut  également conforter le sentiment d’appartenance à cette famille donc redonner confiance à l’ensemble.

Voilà quelques informations retenues de cette table ronde.

Ces semaines d’informations sur la santé mentale (à Châteauroux et ailleurs aussi)  auront été riches d’enseignements et de rencontres ! merci aux organisateurs !

Sylvie Etiève (Thérapeute familiale conjugale sylvie.etieve@gmail.com ).

           Et une bonne nuit de sommeil est nécessaire à un bon développement !

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………..

* Lors de l’adoption de nos enfants nous avons du aller au tribunal pour finaliser l’adoption plénière : je comprends ce sentiment ambivalent que l’on peut avoir de rentrer dans un tribunal !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Du côté d’une autre praticienne en Brenne

Si vous êtes de la région Centre Val de Loire, et, plus particulièrement de l’Indre et que vous avez parfois le plaisir d’aller vous promener dans cette belle région qu’est la Brenne, vous êtes déjà peut-être passé devant le Tertre de Mondon à la sortie de Méobecq !

Beau corps de bâtiments avec un joli projet en filigrane !  Séverine a décidé un jour de réorienter sa vie et a quitté le milieu urbain pour venir là : au cœur des mille étangs  avec plein d’idées dans la tête et dans le cœur ! Faire revivre un lieu un peu abandonné, et surtout le partager de façon coopérative  avec d’autres praticiens dans un but d’un mieux être pour chacun !

Le projet est de faire vivre ce lieu de milieu rural !

L’organisation est participative :  tout le monde peut venir donner un coup de main sur ce chantier .  La rénovation d’un bâtiment de caractère est déjà bien avancée ! Il y a même un four à pain qui sera mis en service -notez bien:

le 23 juin : jour des portes ouvertes du Tertre de Mon Don !

Ce lieu pourra servir de centre de ressources, de rencontres, d’expositions, de réunions proposées par des personnes ayant des idées diverses sous réserve qu’elles soient apolitiques et areligieuses et bien  sûr sous réserve d’acceptation du sujet par le bureau de l’association.

Par exemple ,Séverine, qui est  Facilitatrice en Méditation de pleine conscience(MBSR) et praticienne Shiatsu, pourra proposer des séances de Shiastsu dans ce cadre où la sérénité pénètre d’entrée de jeu celui qui arrive au Tertre de Mon Don. 

Les valeurs de cette association sont :

 joie,  paix, respect des rythmeshumilité, simplicité.

Valeurs que je partage également et projet qui est digne d’être connu, car en plus de créer une ouverture vers les autres, il a le mérite de faire revivre un petit coin de nature bucolique, et, l’on sait à quel point cette nature est essentielle dans notre équilibre !

En toute  simplicité  je vous fais (peut-être ) découvrir à vous lecteur(s), cet îlot de paix à quelques minutes de Châteauroux. Il me manque juste la possibilité de vous offrir un thé comme j’ai eu la joie d’en partager un avec Séverine .            Pour en savoir plus :

http://www.letertredemondon.fr/index.html

Un havre de paix !

Sylvie Etiève