ATELIER « DETENTE »

ATELIER « DÉTENTE »

Dans le cadre de ma pratique de thérapeute familiale, je propose un cycle de 5 ou 6  séances pour aider les enfants, les pré-ado à :
(re)prendre confiance en eux,
se détendre,
exercer leur attention,
identifier leurs émotions, 
évacuer le stress,
réguler la respiration,
améliorer l’estime d’eux-mêmes,
échanger sur leur petite vie.
Au cours de ces ateliers, des rituels sont mis en place, et des exercices* pratiques ludiques et vairés sont partagés en groupe restreint (entre 3 et 6 enfants par groupe).
Des temps de paroles sont prévus et permettent aux enfants de dire librement ce qu’ils vivent, comment ils se sentent.
identifier ses émotions

Un cadre rassurant, de confiance de respect de non jugement est instauré dans le groupe.

Et les enfants y viennent avec grand plaisir ce qui se comprend car c’est un temps POUR EUX rien que pour eux.
Ces ateliers, pour certains enfants peuvent être une première approche avant une éventuelle prise en charge individuelle en thérapie, pour d’autres ces ateliers suffisent à leur donner de l’énergie pour la semaine à venir !

Le fait d’être en petit collectif  » ici et maintenant »permet aux enfants de se délester « des petits (ou gros) bobos de la vie  » de relativiser leur propre expérience, de ralentir un peu le rythme, et, ils ont un réel plaisir à  retrouver les « copains, copines » du groupe   -voir commentaires-.

Certains disent « ici on se sent bien ! personne ne se moque, ou ne juge ce que l’on dit », et c’est ce climat de confiance qu’ils apprécient.
         
« La petite maison au cèdre »

Ces ateliers durent 1 heure et la série (de 5 ou de 6 séances) coûte 35 € ou 40€, ils ont lieu, le mercredi (différents horaires) à: « la petite maison au cèdre » à Châteauroux (36), (au 67 Bd de l’école normale).

                          inscription et renseignements au :
  07 81 33 06 87
  ou
sylvie.etieve@gmail.com
Si vous connaissez un enfant (ou un pré-ado) à qui cela pourrait profiter : pensez à faire suivre cette information directement à ses parents.
Merci pour lui.
Merci
Commentaires de parents sur la page Facebook.
                                                   *****************************************

*exercices inspirés  des méthodes de Jeanne Siaud-Facchin et d’Eline Stelde de ma pratique d’enseignante et de ma formation de thérapeute familiale. 

Balade thérapeutique

Que sera cette balade thérapeutique ?

C’est une sortie dans la nature dont l’objectif est de se recentrer sur soi, de prendre conscience de ses sensations liées à la nature environnante.

Aucune performance n’est attendue : juste se laisser guider et profiter des bienfaits de la marche sur un sentier forestier ou dans un espace un peu plus sauvage.

Si l’on n’a pas de problème de santé, marcher ne demande pas beaucoup d’efforts ni de concentration!

Donc cette activité permet de libérer l’esprit. Socrate enseignait en marchant ! Grâce à cet exercice physique  notre cerveau va ressentir un certain bien-être. En effet la dopamine (hormone du plaisir) va être secrétée et va accentuer  l’activité entre les neurones. Marcher détend le corps et libère la pensée donc (vous l’avez déjà tous expérimenté) !

Dimanche on cherchera  à profiter du moment présent: on laissera de côtés  nos préoccupations (et notre téléphone)… pour simplement être dans

l’instant présent, dans cette balade, dans la forêt à l’automne, dans ce moment qu’on s’est accordé. On parlera de ce qu’est l’ancrage, la sylvothérapie*.

Il y  aura des temps de silence permettant la méditation-et des temps où nos sens : toucher odorat vue ouïe seront interpellés, et aussi des temps d’échanges possibles (autour du boisson chaude dans une clairière).

Un parcours (accessible à tous marcheurs) vous sera proposé avec quelques étapes, conseils ( technique de respiration) et questionnement pour donner une dimension spécifique à cette balade.

Tout vous sera expliqué à votre arrivée en forêt:        ce sera simple.

Je vous dis à dimanche prochain.

Sylvie Etiève

Aspects pratiques :

1: Se décider !

2: S’inscrire (obligatoirement) [ appel ou sms au 07 81 33 06 87- ou mail: sylvie.etieve@gmail.com ]

On change d’heure dans la nuit (source image : météo centre)

3: RV devant le magasin BUT (cap sud St Maur 36) à 10h (je vous conduirai dans la forêt (privée) où est prévue cette balade automnale).

4: Prévoir une tenue adaptée à la météo (humide et peu ensoleillée d’après les prévisions). Et de bonnes chaussures.

5: Tarif : participation libre.

Une boisson chaude ponctuera la balade.

6: Les enfants peuvent participer avec vous à cette balade, les adolescents aussi (un peu devant ou un peu derrière s’ils le souhaitent) : il leur faudra juste respecter la règle 😉 

7: Compter environ 2 heures : il sera midi à votre retour et le fruit de votre non-cueillette ne vous permettra pas de prévoir le déjeuner !! 

SI LES CONDITIONS MÉTÉO NE PERMETTENT VRAIMENT PAS CETTE SORTIE JE VOUS PRÉVIENDRAI !

“Penser, c’est chercher des clairières dans une forêt.” René de Chateaubriand

 

Un article pour compléter  :

*https://www.lemonde.fr/m-perso/article/2018/04/22/le-bain-de-foret-comme-therapie_5288892_4497916.html

  

Quelques photos d’une de mes filles, lors de la préparation.

 

La famille : et si on en parlait

Il y a quelques mois lorsque la directrice de la médiathèque me proposait de faire une conférence sur le thème de « la famille, la parentalité » j’étais presque un peu troublée de tant de confiance.

Et puis l’expérience et les encouragements aidant, l’élaboration de ce moment prenant forme : je me suis dit que cette invitation pourrait être une opportunité pour échanger avec d’autres personnes sur ce thème.

Nous avons tous une connaissance intuitive de la famille : chacun a son expérience d’enfant, pour certains de parents, d’autres de beaux-parents et pour d’autres qui cumulent les galons ils ont la sagesse de grands-parents et il y a même quelques très grands sages parmi nous parfois.

Alors quel que soit votre grade générationnel: ce serait avec plaisir que je vous présenterai un panorama de la famille hier et aujourd’hui, puis nous pourrons échanger sur le rôle et les questions de cette famille/ ces familles en général la parentalité en particulier.

C’est une belle chance que de pouvoir s’exprimer, sur un sujet qui nous concerne tous (au plus profond de nous-même) dans ce magnifique lieu de culture et de transmission. L’expression et l’écoute de chacun seront les bienvenues.

C’est le samedi 20 octobre (1er jour des vacances-pour ceux qui en ont) à 16 h c’est gratuit il suffit juste de s’inscrire à la médiathèque qui organise cet événement :

Tel : 02 54 08 26 39 ou « Médiathèque de Saint-Maur » <bibliotheque@saint-maur36.com>

La Directrice de la médiathèque et moi-même vous attendons avec joie (non sans une petite once d’émotion quand même !).

Merci de votre lecture.

Passez une belle journée d’automne ayant encore quelques saveurs estivales.

A bientôt peut-être 🙂

PS : Merci à Karine et à l’artiste Pascale Abramovici pour le visuel de cette affiche.

Samedi 20 octobre, à la médiathèque : "être parents, beaux-parents, et grands-parents aujourd'hui". La conférence de…

Publiée par Ville de Saint-Maur sur Samedi 27 octobre 2018

 

 

Focus sur les aidants : ma participation à cette journée

Dans le cadre de la journée nationale des aidants, j’interviendrai samedi prochain à 14h à Domitys. Lors de cette journée portes ouvertes chacun pourra découvrir une résidence et écouter différents intervenants.

J’aurai le plaisir de vous présenter un regard sur les aidants notamment sur le plan relationnel, de la médiation familiale :

Relations aidant(e)/aidé(e) -ici nous ne parlerons que des aidés âgés-

Relation familiale lorsqu’un proche a besoin d’aide : les rôles qui se prennent dans le couple, dans la fratrie, les inversions de rôles, les difficultés que cela entraîne…

Relation aidant proche et aidant professionnel.

Mon propos se basera sur des exemples et des informations et des éléments de recherche. Puis la directrice de la Résidence me rejoindra pour échanger avec les présents lors de ce focus sur le aidants.

Que vous soyez aidants aidés ou proche de cette question : n’hésitez pas à venir vous informer et surtout à ÉCHANGER !

Samedi 6 octobre à Domitys 63 av. François Mitterrand 36000 Châteauroux

« Il apparaît donc essentiel de développer des
actions permettant aux aidants de mieux
identifier à la fois leurs besoins et les
ressources disponibles sur leur territoire. »
(CNSA 2015, Appel à projet Aide aux aidants)

 

« Il faut qu’une porte soit ouverte … »

Ravie de cette porte ouverte : d’abord parce que nos six enfants étaient là !

Et puis nous avons accueilli beaucoup de personnes venues prendre des renseignements, dire bonjour,  donner un signe d’amitié ou comme disait un sympathique voisin « on vous a vus en travaux depuis des mois, alors on vient faire les curieux »   !

Le même jeune garçon devant la même maisonnette plus d’un an après :          Tout peut toujours changer.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La journée a commencé avec panache : Madame Brigitte Flament, Marie-adjointe déléguée à la famille de Châteauroux est aimablement venue à ma rencontre et s’est enquis  des activités mises en place par mes soins, elle a apprécié la rénovation d’une partie de ce site historiquement important pour la ville.

Un journaliste est aussi arrivé : quelle chance !

Côté officiel, Monsieur Réau –maire de Saint-Maur-  nous a  amicalement rendu visite, Monsieur Antoine Bonneville président de la chambre régionale de commerce et d’industrie également, et Monsieur Jean-François Alviset représentant de la BGE aussi.

De la famille, des amis, des connaissances, des inconnus … Plus de 80 personnes ont été comptabilisées ce samedi : la petite maison au cèdre n’avait sans doute jamais vu autant de monde défiler dans son antre !

Une ancienne employée de la pépinière Gaujard Rome y ayant travaillé pendant plus de 30 ans a été très émue de rentrer (pour la première fois) dans l’ancien « chalet » qu’elle ne connaissait que de l’extérieur !

Ce fut donc une belle douce journée que nous avons pu partager avec d’autres: Merci pour vos agréables paroles.

Merci à tous ceux qui sont venus à cette porte ouverte, et à bientôt à ceux qui souhaiteraient venir une autre fois !Alfred de Musset préconisait dans sa pièce en un acte :« il faut qu’une porte soit ouverte ou fermée » :  eh bien ! je pense que la porte de la maison au cèdre restera souvent entrouverte !

 

Echanges avec madame Brigitte Flament Maire Adjointe de Châteauroux représentant Monsieur le Maire
Avec Mme Brigitte Flament, Maire-Adjoint déléguée à la Famille, à la Petite enfance et à la Jeunesse.
Un des petits groupes de visiteurs.

 

Quelques explications à Monsieur Bonneville : Président de la CCI régionale.

 

 

 

Visite amicale de Monsieur le Maire de Saint-Maur
Douceur de ce dernier jour d’été pour converser autour d’un verre.
Capture familiale

Merci au journaliste de la Nouvelle République pour cet article 🙂

https://www.lanouvellerepublique.fr/chateauroux/chateauroux-de-la-therapie-a-la-maison-du-cedre

Châteauroux : de la thérapie à la Maison du cèdre

Publié le 

Les propriétaires des lieux, leurs enfants et habitants du quartier en présence de Brigitte Flament, adjointe au maire de Châteauroux.Les propriétaires des lieux, leurs enfants et habitants du quartier en présence de Brigitte Flament, adjointe au maire de Châteauroux.
© Photo NR

« Il y avait de la végétation qui poussait à l’intérieur, s’étonnent les enfants de Sylvie Etiève et Thierry Damien qui, samedi, ouvraient les portes de la Maison au cèdre. Normal, pourrait-on dire en pensant qu’elle avait été l’habitation du jardinier de l’entreprise Gaujard-Rome, boulevard de l’École-Normale.
Cette vieille bâtisse oubliée depuis vingt-cinq ans, a donc été rachetée par ce couple qui, en l’espace de six mois, lui a redonné sa beauté d’antan, à l’ombre des cèdres.
Pour tous les habitants du quartier, amateurs de patrimoine, samedi était donc une journée de découverte, avant que ce lieu – pareillement ouvert – devienne un cabinet de thérapie familiale et conjugale, dirigé par Sylvie Etiève. »

 

 

 

 

 

22 septembre 2018 : PORTES OUVERTES : retour sur les travaux

Lorsque j’ai décidé d’engager une reconversion d’enseignante-formatrice à thérapeute familiale-conjugale, la question du lieu d’accueil des patients et des petits groupes s’est posée : louer un bureau privé ? un espace de co-working ? rejoindre une équipe de thérapeutes? Plusieurs options étaient envisageables … puis l’idée de redonner vie à cette maison s’est . Avec Thierry, mon mari- sans qui tout ceci n’aurait pas été possible- nous avons décidé d’acquérir cette maisonnette  pour la faire revivre.

 

 

 

 

 

Ainsi en plus de la création de ma micro entreprise, de notre grande famille, nous nous sommes lancés dans des travaux exigeants  pendant plus d’un an : et il y avait de quoi faire  !

Notre détermination , le savoir-faire de tous ceux qui nous ont entourés, l’aide précieuse des parents, de nos enfants et leurs amis, de mes frères, de ma sœur, de nos beaux-frères, belles-sœurs, de nos amis proches, de nos amicales connaissances et des entreprises de maçonnerie Vincent Charbonnier et couverture SARL Charpentier nous ont permis de mener le chantier vers son terme. 

           

Nous avons coupé, nettoyé, vidé, fait abattre des arbres dangereux pour la route  fait des plans déposé des demandes d’autorisation de travaux nécessaires, ouvert un  portail, raccordé électricité et eau (car cette maison était une petite dépendance de la maison principale.)

 Nous avons intégré par cœur l’itinéraire pour aller à la déchetterie.

Nous avons demandé des devis, fait des achats et donc enrichi une grande enseigne de bricolage qui n’est pas un roi malin pour rien 😉

Nous avons gratté,scié, poncé, mastiqué, changé, bricolé, réparé, mesuré, calculé, posé, plaqué, collé, électrifié, piqué, lavé, balayer  ratissé, pausé aussi contemplé parfois… pour avancer dans cette réfection.


Petit à petit on est passé de la phase de nettoyage à la phase de reconstruction  

 

 

 

 

Les semaines se sont égrainés au rythme des travaux, je recevais mes patients dans un autre endroit et réalisais les ateliers parentalité ailleurs aussi (maison médicale, salle municipale, ) . Les ateliers couple en forêt lorsque la météo le permettait.Mais maintenant il y aura la petite maison au cèdre,même si je continuerai à me déplacer comme (scoop) pour la conférence que je suis invitée à faire à la médiathèque de Saint-Maur au mois d’octobre !

 

 

 

Avec le retour des beaux jours : on a changé d’outils et  de matériaux : pinceaux, bois neuf, clous vis et chevilles, colle, revêtements, peinture,teinte, enduits, truelle, chiffon, balais, râteau, fil électrique … La phase de rénovation progressait !


Nous avons eu de l’aide régulièrement 🙂

Durant les travaux beaucoup de personnes du quartier se sont arrêtées pour : observer, encourager, commenter, et, le sentiment général était celui du contentement de voir cette maisonnette se réhabiliter.

Certaines personnes étaient ravies de rentrer et de discuter un peu, d’autres nous parlaient du passé florifère de ce lieu, certaines avaient des anecdotes croustillantes, et même plusieurs se sont fait prendre en photo à l’occasion de leur mariage dans ce parc. J’ai demandé à une dame si elle acceptait de me montrer sa photo, elle a ri en disant qu’elle s’en était débarrassée le jour de son divorce 🙁 . Néanmoins grâce  à notre voisin nous avons pu rencontrer un ancien employé de cette pépinière, un monsieur très aimable qui a eu la gentillesse de rechercher pour nous des anciens catalogues,  et là,  nous avons eu la joie de découvrir la maisonnette du temps de sa magnificence (c’était le chalet). Même si la photo a un peu vieilli on imagine la luxuriance du lieu à cette époque.

Il y aura fort à faire pour embellir le jardin de cette façon !

D’autant plus que la propriété a été maintenant divisée en plusieurs lots .

 

*********************************************

Voilà donc si vous souhaitez visiter la petite maison au cèdre ce sera le 22 septembre de 10 h à 17 h : vous pourrez voir la petite maison restaurée et je pourrais vous présenter mon activité de thérapeute, comme, je le fais de temps en temps à ce monsieur courtois et très âgé qui me demande régulièrement  » c’est quoi que vous allez faire déjà dans cette maison ?   » 🙂 …

Faire une thérapie est une façon de vouloir embellir sa vie !

En attendant, notre fils  Pierre-Loïs, à ma demande, a réalisé une peinture de la petite maison au cèdre en vue de cette porte ouverte.

Le 22 septembre : en ouverture de cette nouvelle saison l’automne : je vous attends avec plaisir.

Les enfants seront également les bienvenus .

 

 

 

*********************************************************

Soyons reconnaissants aux personnes qui nous donnent du bonheur ; elles sont les charmants jardiniers par qui nos âmes sont fleuries. 
Marcel Proust

Remerciements à tous ceux qui nous ont aidés et encouragés:

PapyLu et toi aussi Maman (tu as eu le temps de nous apporter quelques goûters avant de nous quitter).

Diem, Pierre-Loïs, Landry, Haïdée, Slovane, Pandora et Seb.

Jean-Christophe et Sarah, Nicolas Aurore Maude ,                                           Catherine et Damien,  Mona Manon                                                                                              Paulo,  Martine et Alain.                                                                                                                     JB, Flo, Lucile, Yuki Charles, William, Mai, Yi, Maro.

Vincent, Laurence, Aude, Dorian.                                                                                         Daniel et Arlette. Michel, Lune. Chantal, Sylvie,Christine et François. Jean-Claude, Delphine, Christian,David et son ami, Semran, Renaud, Claire, Léa.

Les voisins, les passants.

merci à tous.

 

 

La rentrée approche

En plus des séances de thérapie que je mène en individuelle, en couple ou en famille , je vais mettre en place des ateliers-semi collectifs- destinés aux enfants et aux adultes :

Première proposition de l’année ouverte aux enfants : 6 séances conçues pour ralentir un peu le rythme et prendre le temps de se poser, de se dire, de grandir. Petits groupes (entre 3 et 6 enfants) réalisés au mieux en fonction des inscriptions et des âges des enfants. C’est un temps pour l’enfant, confié par ses parents. Inscription en message privé ou par tel ou mail. Début de la première série de séances mercredi 26 septembre. (40 € le cycle)

 

Puis en octobre je proposerai des ateliers sur la parentalité

Je l’ai fait l’an passé : les retours ont été positifs!

Séances d’apports et de réflexion autour de la notion de parent avec une consonance de bienveillance envers ses enfants et envers soi-même. 

Ces ateliers sont proposés en soirée mais je peux envisager de mettre en place des groupes en journée.

Ces ateliers sont destinés aux parents.

Plus tard dans le trimestre j’organiserai une rencontre autour de ce thème « vivre seul(e) » : l’objectif est de prendre un peu de temps pour penser (panser pour certains) un état choisi ou subi et d’en partager les ressentis.

 

 

 

 

D’autres thèmes vont être proposés :

Avoir des parents vieillissants !

Parent en solo !

Parents d’ado : trémolo !

Bien -être dans son couple

Arbre à palabres

Conférence, Ateliers et table ronde proposés en extérieur :

Donc la rentrée se prépare !

Sylvie Etiève

 

Venez-Vous rencontrer sous l’arbre à palabres

Si vous souhaitez échanger, dialoguer, vous questionner, vous raconter, en toute simplicité je vous propose de venir me voir les samedis 7 et 21 juillet  entre 14 et 16 h à Châteauroux au 67 bd de l’école normale. 

Les retours de la première édition en Brenne étant très favorables j’ai décidé de réitérer cette formule d’échanges dans le jardin de mon futur cabinet et sans doute à d’autres endroits (à suivre) durant cet été.

Voir l’article http: //sylvie-therapeute.fr/2018/06/26/brin-de-causette-brenne/

L’arbre à palabres en Afrique est ce lieu dans le village où l’on se retrouve pour discuter longuement sur différents sujets de la vie de la cité mais aussi pour parler de sujets plus légers et même pour conter des histoires.

 

La maison au Cèdre a évolué depuis cet hiver.

Avec ma proposition : il s’agit de venir « jouer », seul, à deux, en famille, entre amis, et  répondre à des questions (introspectives) permettant de se positionner de se définir par rapport à celles-ci : on en apprend sur soi, sur les autres.

Je vous attendrai le samedi 7 juillet à l’ombre ou à l’abri suivant la météo pour quelques cartes à piocher.

La vision d’un tel arbre inspire : mais là ce sera sans la neige.

 

 

Compter environ 20 à 30 minutes d’échanges.

Vous avez tout sur le visuel mais s’il vous reste des interrogations : appelez-moi j’y répondrai.

 

Bel été (malgré mes photos de neige).

Sylvie Etiève

https://www.facebook.com/sylvietherapeute/

 

 

Brin de causette en Brenne

Nous étions plusieurs thérapeutes réunis ce samedi 23 juin à Méobeq dans le cadre de notre association « le Tertre de Mon Don »* afin de faire plus ample connaissance avec un public attiré par des pratiques douces et naturelles.

Pour ma part en tant que thérapeute familiale, j’accueillais les participants sous un arbre, près de la mare et je les invitais à s’engager dans  un jeu simple d’auto-questionnement, permettant de mettre en lumière un aspect de leur personnalité.

Comme dans chaque stand, beaucoup de petits groupes sont venus, participer à mon jeu introspectif. Certains ont éventuellement trouvé  une réponse à un questionnement intérieur, d’autres ont partagé avec un proche une belle valeur, ou une envie, voire un beau souvenir parfois un peu enfoui.   Je reprendrai (ayant eu l’autorisation de l’auteure) une réponse à la question piochée « quel est votre plus beau souvenir d’enfance? » Après une courte réflexion et des étincelles dans les yeux, cette dame d’une certaine maturité nous a narré une petite facette de sa vie :

 

 » Quand j’étais petite, c’était la guerre. Par sécurité mes parents m’avaient placée dans une ferme en Normandie. Je devais garder les vaches. Ce n’était pas facile au début ! Pour y aller, j’étais accompagnée du chien de la ferme, il s’appelait Champagne. Les chiens n’étaient pas bien considérés par les fermiers : ils ne leur faisaient pas de mal, mais ils les nourrissaient moins que les cochons par exemple. Pour moi Champagne était devenu un fidèle compagnon. Je passais beaucoup de temps avec lui, j’étais seule donc il comptait vraiment. Parfois je partageais avec lui ma tartine de pain du goûter car je trouvais qu’il ne mangeait pas assez et surtout parce que je l’aimais bien. Et bien voilà, Champagne me permet de répondre  ainsi aujourd’hui  à cette question. » 

La guerre, les restrictions, la séparation familiale, une forme de solitude … c’est dans un contexte étonnamment difficile et inquiétant que cette participante a retrouvé ce bon souvenir, telle une pépite brillant un peu plus que les autres dans sa mémoire à ce moment là. On aurait pu s’attendre à ce que le bon souvenir soit le jour des retrouvailles avec ses parents ou le jour de la fin de la guerre. Non c’est cet attachement résilient à ce chien, devenu compagnon de promenade de confidence, lui ayant permis de traverser cette période, qu’elle a magnifiquement partagé avec nous et qui nous (les membres du petit cercle présent à ce moment) a fait fibrer d’une tangible émotion.

Voilà à titre d’exemple les bons moments de vie qui ont été évoqués ce samedi sous « l’arbre à palabres » où j’avais élu domicile. Il n’y a pas eu bien sûr que des bons souvenirs. Les questions ont entraîné aussi un certain nombre de confidences ou de surprises pour les participants venus entre amis ou en famille.

 

Allez pour conclure je  pioche une carte au hasard dans ma boite de Pandore … et  vous vous  la posez (à vous-même) :

Merci de votre confiance.

« Qu’est-ce que j’aimerais faire plus souvent ? »

Répondez bien : dans votre tête, sur un petit carnet pour voir si vous relèverez le défi, vous pouvez aussi le mettre en commentaire ou me l’envoyer par mail :  sylvie.etieve@gmail.com Je vous répondrai en privé.

Bonne journée à chacun avec ou sans question.

********************************************************************

L’animation de ce jeu d’introspection est à votre service.

Une nouvelle séance aura lieu au mois de juillet !

********************************************************************************************

* « L’association « Le Tertre de Mon Don » a été crée le 11 juillet 2013. Elle a pour but de relier cultures, environnements et santé. Son objectif est d’accompagner et de former pour que chacun redevienne acteur de sa propre santé, dans un lieu d’accueil au sein du Parc Naturel Régional de la Brenne. Vous sont proposés des activités de promotion de la santé durable (ateliers, formations, conférences, …) , des chantiers participatifs, des journées portes ouvertes…. » extrait du site internet

http://www.letertredemondon.fr/qui-sommes-nous.html 

Un havre de paix !

Merci Séverine pour le partage de ce lieu de ressource.

Merci Florence pour les photos

Dessin d’étude de Pierre-Loïs Damien-Etiève